Des agents du PNHF sont actuellement à pied d’œuvre

Kinshasa, 26 Mai 2018 (ACP).- Des agents du Programme national de l’Hygiène aux frontières (PNHF) sont actuellement à pied d’œuvre à l’aéroport international de N’djili de Kinshasa pour une surveillance épidémiologique de la maladie à virus d’Ebola, a appris l’ACP samedi du chef de poste adjoint de ce service, le Dr Martin Balemeka Ngabo. Ces agents, pour la plupart des corps médicaux, cherchent à détecter une probable température élevée à la descente des passagers des avions en provenance des provinces de l’Equateur, de la Tshuapa, du Nord et du Sud-Ubangi et de la Mongala.

Ce contrôle s’effectue à l’aide des thermomètres à laser sur des passagers qui, au même moment, doivent se laver les mains à une eau chlorée. A l’issue du contrôle, une fiche de renseignement est  délivrée au passager, lui permettant ainsi de garder contact avec le PNHF en cas de problème, a indiqué la source.

Toutefois, a précisé cette dernière, «aucun cas suspect n’a été détecté jusqu’alors à l’aéroport international de N’djili depuis le 10 mai 2018», date du début de l’opération après la déclaration officielle par le ministre de la Santé sur la résurgence de l’épidémie à virus Ebola dans l’aire  de santé d’Ikoko-Impenge, zone de santé de Bikoro, province de l’Equateur.

Après la déclaration du ministre de la Santé, des dispositions avaient été prises pour doubler la vigilance aux sites d’entrées dont celui de l’aéroport international de N’djili où des équipes d’experts ont été dépêchées pour renforcer les capacités des agents locaux du PNHF et informer les services connexes de l’aéroport sur le danger que présente la propagation de la maladie à virus Ebola.

José Makila s’engage à stopper la propagation de la maladie à virus Ebola

Le vice-Premier, ministre des Transports et voies de communications, José Makila Sumanda, a quitté Kinshasa, samedi par Beach Ngobila, pour le territoire de Kwamouth, dans la province de Mai Ndombe, en vue de se rendre compte sur place de la manière dont l’équipe sanitaire travaille dans le cadre des stratégies arrêtées par le gouvernement pour stopper la propagation de la maladie à virus Ebola, a appris l’ACP, le même jour au ministère des transports.

Selon la source, l’équipe dépêchée a pour mission, de tester les passagers à bord des bateaux ou toute autre embarcation en provenance des provinces où la maladie de «virus Ebola» est déclarée. Il s’agit de prélever la température des passagers à l’aide d’un thermomètre laser en vue de contrôler et de vérifier les signes apparents du virus Ebola. L’équipe sanitaire procède aussi à la sensibilisation de la population aux précautions d’hygiène à prendre face à cette maladie qui a déjà causé plus d’une vingtaine de morts et à éviter de manger la viande boucanée.

Le déplacement du vice-Premier ministre Makila, indique-t-on, entre dans l’option levée par le gouvernement d’éviter la contaminions par voie des transports, indique la source qui précise que l’équipe sanitaire a été dépêchée mercredi à Kwamouth avec les équipements de travail appropriés, rappelle-t-on. ACP/BSG/JGD